délivrance


délivrance

délivrance [ delivrɑ̃s ] n. f.
XIIe « accouchement »; de délivrer
1Vieilli Action de rendre libre, de délivrer; son résultat. libération. La délivrance d'un prisonnier. Délivrance d'un pays occupé.
2Fig. Fin d'une gêne, d'un mal, d'un tourment; impression agréable qui en résulte. soulagement. Sa mort a été une délivrance. « Tu ne peux imaginer cette délivrance après l'aveu, après le pardon [...] une sorte de desserrement délicieux » (F. Mauriac ).
3Dernière phase de l'accouchement correspondant à l'expulsion du placenta, après la sortie du fœtus ( délivre). Par ext. Accouchement. « Quand approcha le temps de sa délivrance, elle partit pour Paris avec son mari » (Maurois).
4Admin. Action de délivrer, de remettre (qqch. à qqn). livraison, remise. Délivrance d'un certificat, d'un passeport. Délivrance des billets. Dr. « La délivrance est le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur » ( CODE CIVIL ).
⊗ CONTR. Captivité, détention.

délivrance nom féminin (de délivrer) Littéraire. Action de délivrer quelqu'un, un pays, de lui rendre la liberté ; libération : Les prisonniers attendaient leur délivrance. Action de délivrer quelqu'un d'une contrainte ou d'une grande inquiétude, fin de cette situation pénible ; impression de soulagement qui en résulte : Sa guérison fut pour nous une véritable délivrance ! Décollement et expulsion du placenta et des membranes après l'expulsion de l'enfant ou de l'animal. (C'est le dernier temps de l'accouchement. Il survient normalement dans la demi-heure suivant la sortie de l'enfant.) ● délivrance (synonymes) nom féminin (de délivrer) Littéraire. Action de délivrer quelqu'un, un pays, de lui rendre la...
Synonymes :
- émancipation
- libération
Contraires :
- captivité
- détention
Action de délivrer quelqu'un d'une contrainte ou d'une grande inquiétude...
Synonymes :
- allégement
- débarras
Contraires :
délivrance nom féminin (de délivrer) Action par laquelle on remet un paquet, un document, une pièce administrative à quelqu'un : Délivrance d'une lettre recommandée. Obligation qui pèse sur le vendeur de mettre la chose vendue à la disposition de l'acheteur.

délivrance
n. f.
d1./d Action de délivrer, de libérer; son résultat. La ville fête sa délivrance.
d2./d Fig. Soulagement. La délivrance d'une inquiétude.
d3./d Action de délivrer, de remettre qqch. La délivrance des marchandises, d'une ordonnance.
d4./d OBSTETR Expulsion des annexes foetales.
Par ext. Cour. Accouchement.

I.
⇒DÉLIVRANCE1, subst. fém.
A.— [Le compl. prép. de désigne une pers., une collectivité, un pays] Action de délivrer (cf. délivrer1); résultat de cette action. La délivrance des prisonniers; la délivrance d'une ville; le jour de la délivrance. Les ambassadeurs du Dauphin demandèrent (...) la délivrance, sous rançon modérée, des seigneurs pris à Azincourt (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1824, p. 206). Je gémissais dans les cachots de la monarchie, quand l'heure de la délivrance a sonné (SANDEAU, Sacs, 1851, p. 47) :
1. ... c'était une victoire du sacerdoce sur l'empire. Cependant le Capétien, (...), profiterait du déplacement de forces que la délivrance de la Terre-Sainte allait causer.
BAINVILLE, Hist. de France, t. 1, 1924, p. 57.
P. ext. [En parlant d'une communauté spirituelle] :
2. ... un changement politique dans lequel nous avons vu comme le signal de la délivrance de l'Église et de l'affranchissement de la religion, ...
LAMENNAIS, L'Avenir, 1831, p. 263.
B.— P. anal., MÉD. Expulsion naturelle ou extraction provoquée des annexes fœtales (dont la sortie termine l'accouchement). De nouvelles tranchées, (...), sortaient Louise de son accablement. C'étaient les dernières douleurs de la délivrance (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1101).
P. méton. L'accouchement lui-même. Une heureuse délivrance. Au premier coup de canon annonçant la délivrance de l'Impératrice, tout Paris resta en suspens (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 69).
C.— Au fig. Action de débarrasser de ce qui gêne ou nuit, de soulager d'un mal. Pour les personnes nerveuses et d'un tempérament littéraire, écriture c'est délivrance (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 380). La guerre lui est apparue comme une délivrance de ses chagrins de famille (PROUST, Temps retr., 1922, p. 1027). V. aussi affranchissement ex. 9 :
3. ... c'est (...) pourquoi disait-il, elle [la mort] était douce et bien venue aux infortunés qui, comme lui, étaient las de craindre et de souffrir. C'était pour eux la délivrance, la fin et le remède de tous leurs maux.
GIDE, Journal, 1945, p. 285.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Début XIIe s. « maternité, accouchement » (Lapidaire de Marbode, 778, éd. P. Studer et J. Evans, Anglo-Norman Lapidaries, p. 60); 2. a) ca 1170 « libération (au propre) » (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. M. Roques, 6052); b) fin XIIe début XIIIe s. [ms. XIIIe s.] au fig. (Chansons attribuées au Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, XIII, p. 115). Dér. de délivrer1; suff. -ance.
II.
⇒DÉLIVRANCE2, subst. fém.
Action de délivrer (cf. délivrer2), de remettre après l'accomplissement de formalités déterminées. Délivrance des titres, des pièces, des fonds (Ac. 1798-1932). L'énorme temps perdu en gare, pour la perception des billets, la délivrance des bagages etc. (AMIEL, Journal, 1866, p. 402). Après la gratuité de l'instruction est venue l'assistance scolaire, c'est-à-dire (...), délivrance gratuite des livres. (...), délivrance gratuite des sabots, puis des vêtements (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, pp. 56-57) :
1. Toutefois, (...), la délivrance de mandats de dépôt ou d'arrêt, la liberté provisoire, le non-lieu et la mise en accusation sont décidés par la commission à la majorité des voix.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 409.
SYNT. Délivrance d'un certificat, d'un passeport; délivrance de marchandises; faire la délivrance des lots (cf. Code civil, 1804, n° 466, p. 86).
DROIT :
2. 1604. La délivrance est le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur.
1605. L'obligation de délivrer les immeubles est remplie de la part du vendeur lorsqu'il a remis les clefs, (...), ou (...) les titres de propriété.
Ibid, p. 296.
EAUX ET FORÊTS. Permission spéciale des autorités donnée à l'usager, pour couper son bois dans les bois et forêts. Délivrance à l'adjudicataire des coupes de bois vendues (ROB.).
Rem. Attesté ds LITTRÉ, DG, GUÉRIN 1892, Ac. Compl. 1842, Lar. 19e-Lar. encyclop., QUILLET 1965.
MONNAIES. Autorisation de donner cours aux monnaies après vérification.
Rem. Attesté ds LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Lar. 19e-20e, QUILLET 1965.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin XIIIe s. (JACQUES DE BAISIEUX, Des trois Chevaliers et del chainse, 84, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, Fabliaux, t. 3, p. 126). Dér. de délivrer2; suff. -ance.
STAT. — Délivrance1 et 2. Fréq. abs. littér. :1 052. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 445, b) 1 341; XXe s. : a) 1 470, b) 1 637.
BBG. — LEW. 1960, pp. 122, 123, 126.

délivrance [delivʀɑ̃s] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIe, « accouchement »; sens I., 1., v. 1170; de délivrer.
———
I
1 Action de délivrer; résultat de cette action. Libération. || La délivrance d'un prisonnier. || Rançon pour la délivrance d'un captif. Rachat. || Délivrance d'une ville investie, d'un pays occupé.
1 Daniel prie pour la délivrance du peuple de la captivité de leurs ennemis (…)
Pascal, Pensées, X, 692.
2 Elle fait avec le duc de Lorraine une entreprise pour la délivrance du roi son seigneur (…)
Bossuet, Oraison funèbre d'Henriette-Anne d'Angleterre.
3 Ma mère allait tous les ans passer six semaines à Saint-Malo, au temps de Pâques; elle attendait ce moment comme celui de sa délivrance, car elle détestait Combourg.
Chateaubriand, in P. Larousse.
2 (Fin XIIe). Fig. Fin (d'une gêne, d'un mal, d'un tourment); impression agréable qui en résulte. Affranchissement, allégement, débarras. || La délivrance (de qqn) d'un mal, d'une peine. Soulagement. || La mort sera sa délivrance (→ Appréhension, cit. 9).
4 À chaque attaque, il se tient prêt et il attend le moment de sa délivrance.
Bossuet, Oraison funèbre de Michel Le Tellier.
5 Mon premier sentiment, une fois la résolution bien prise et mes réponses dépêchées, fut une expansion d'allégement infini et de délivrance.
Sainte-Beuve, Volupté, XXI, p. 218.
6 À quoi bon reprendre ce travail ? C'est qu'à mon insu, sans doute, j'y trouvais un soulagement, une délivrance.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, II, XII, p. 139.
7 Tu ne peux imaginer cette délivrance après l'aveu, après le pardon (…) Il suffisait à Thérèse d'avoir résolu de tout dire pour déjà connaître, en effet, une sorte de desserrement délicieux.
F. Mauriac, Thérèse Desqueyroux, II, p. 30.
3 Méd. ou zootechn. Phase de l'accouchement correspondant à l'expulsion du placenta, après la sortie du fœtus.(Concret). Le placenta et les membranes fœtales expulsés ( Arrière-faix, délivre).
8 (…) la délivrance (est ainsi appelée) parce qu'étant hors, la femme est entièrement délivrée.
Ambroise Paré, XVIII, 18, in Littré (→ Arrière-faix, cit. 1).
9 Je m'occupais de l'enfant, en attendant le moment de pratiquer la délivrance.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, XII, p. 228.
Par ext. Accouchement. || Une heureuse, une rapide délivrance.
10 J'étais encore dans le salon voisin à attendre sa délivrance, lorsque ma belle-mère vint me dire : venez embrasser votre femme et la sauver du désespoir; votre enfant est mort en naissant.
Marmontel, Mémoires, X.
11 Quand approcha le temps de sa délivrance, elle partit pour Paris avec son mari et s'installa dans un appartement meublé (…)
A. Maurois, Lélia, II, 1, p. 73.
———
II (Fin XIIIe). Action de délivrer, de remettre (qqch. à qqn). Livraison, remise. || La délivrance d'un certificat, d'un passeport à qqn. || Délivrance de titres, de pièces, de fonds. || Délivrance d'un legs (cf. Code civil, art. 1004). || Délivrance de marchandises consignées. || Délivrance à l'adjudicataire des coupes de bois vendues (cf. Code forestier, art. 58).
12 La délivrance est le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur.
Code civil, art. 1604.
CONTR. (Du sens I, 1) Arrestation, asservissement, captivité, détention, emprisonnement, esclavage, incarcération, réclusion, servitude, soumission.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • délivrance — DÉLIVRANCE. sub. f. Action par laquelle on délivre. Heurense, entîère, parfaite délivrance. C est lui qui a procuré votre délivrance, qui a contribué à votre délivrance. La délivrance des Captifs, d un Prisonnier. La délivrance du Peuple de Dieu …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • delivrance — Delivrance. s. f. v. Livraison. Action par laquelle on livre quelque chose entre les mains de quelqu un. On ne le payera qu aprés une pleine & entiere delivrance. quand la delivrance des marchandises luy aura esté faite. il s est opposé à la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Delivrance — Délivrance Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • delivrance — Delivrance, f. penac. C est en general reduction en liberté, et en consequence aussi enfantement, auquel cas on dit, Delivrance du fruit que la femme porte, parce que la femme quand elle en est quitte, semble estre mise en liberté. Delivrance de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Délivrance — Studio album by A Hawk and a Hacksaw Released May 18, 2009 …   Wikipedia

  • Delivrance — (spr. Deliwrangs), 1) (La Delivrande), Flecken im Arrondissement Caen des französischen Departements Calvados; 400 Ew.; 3 Stunden östlich von den Rochers de Calvados; 2) (S. Catalina), Insel, zum Salomons Archipel (südwestliches Polynesien)… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • délivrance — (dé li vran s ) s. f. 1°   Action par laquelle on délivre ; résultat de cette action. La délivrance d un prisonnier. •   Et n épargne contre eux, pour notre délivrance, Ni le feu ni le fer...., MALH. II, 12. •   Et si cette aventure doit être… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉLIVRANCE — s. f. Action par laquelle on délivre, ou L état de ce qui est délivre. Heureuse, entière délivrance. C est lui qui a procuré votre délivrance, qui a contribué à votre délivrance. La délivrance des captifs, d un prisonnier. La délivrance du peuple …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Délivrance — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Délivrance », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • DÉLIVRANCE — n. f. Action de délivrer de quelqu’un, de quelque chose ou Résultat de cette action, qu’il s’agisse de la libération d’un individu ou de l’affranchissement d’un peuple. C’est lui qui a contribué à votre délivrance. La délivrance du peuple de Dieu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)